Dificultad de cruzar un plano


Exposition personnelle
, Galería Afa, Santiago, Chili

03- 27 Aout 2011

Cette exposition personnelle réunit la vidéo Difficulty of Crossing a Plane (2011) et des sérigraphies sur papier de la série Remembering an Occurrence at Owl Creek Bridge, 2006 (1).Le point de départ de ces œuvres est la Rivière du Hibou (1962) un film réalisé par Robert Enrico lui-même inspiré du roman de l’écrivain américain Ambrose Bierce, An Occurrence at Owl Creek Bridge (1890). La trame du film – l’exécution imminente d’un civil pendant la guerre de sécession aux Etats-Unis – a lieu dans une forêt, sur un pont, sous lequel une rivière coule. C’est une histoire de guerre qui devient peu à peu fantastique,  mystique même, grâce aux mécanismes de narration cinématographiques.

Dans ma recherche pour recréer la tension émotive du film, la réalisation des sérigraphies fut ma première approche. En utilisant le texte et l’image fixe (imprimée),  j’ai construit une relation entre quelques-uns des sous-titres du film et quelques-unes des images paysagères qui évoquent une atmosphère filmique.

Des années plus tard, j’ai réalisé Difficulty of Crossing a Plane, une œuvre vidéo dont les séquences s’organisent en alternance et en allers et retours aux paysages, à la bande sonore originale du film, aux sons recréés, aux lieux de tournage dans les Cévennes et à la conversation avec un des figurants du film.

Entre passé et présent du film référencé, entre désir de film et mémoire du film, par le biais de la création d’un système de références (roman, film, expérience personnelle, mémoire) cette vidéo retrace autrement ma fascination pour le film d’Enrico ainsi qu’elle dévoile les bords de la mémoire dans la reconstitution de toute histoire.

(1)Remembering an Occurrence at Owl Creek Bridge, 2006, financé par Transat Vidéo.

 




 

home » Selected Exhibitions » Dificultad de cruzar un plano