La catastrofe es amarilla

CAROLINA-SAQUEL-08_Web

Catastrophe is Yellow
Three video installations : Figures devant une métamorphose. Mur I / Figures devant une métamorphose. Mur II / Dialogue d’insectes

Commission and production Fundació Joan Miró, Barcelona. Co-production Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

Invited to create works linked to those of Joan Miró, Carolina Saquel was inspired by the Catalan painter’s reflection on the pictorial space and by the poetic quality of his paintings and their titles and in fact has borrowed from him the titles of her videos shown in Espai 13. The videos shown here are also marked by a rejection of the illusion of depth and by a reflection – also found in Miró – on the transition from one state to another and the relationship between the moving and the fixed. Saquel explores “the way movement is found in immobility and the point at which things that are naturally mobile come to a stop”.*
By slowing down or speeding up her images, and by the use of the dissolve between the shots, Saquel merges space and time, thereby giving an air of strangeness to an ordinary landscape and offering us the experience of a different temporality.

Excerpt from text by Marie Thérèse Champesme. *Quotations taken from Carolina Saquel’s notes

vidéos : Figures devant une métamorphose. Mur IFigures devant une métamorphose. Mur II / Dialogue d’insectes

Invitée à créer des œuvres en relation avec celles de Joan Miró, Carolina Saquel a été inspirée par la réflexion du peintre catalan sur l’espace pictural et par la qualité poétique de ses tableaux et de leurs titres. Elle a d’ailleurs emprunté à Joan Miró le titre des vidéos présentées à l’Espace 13 (…). L’ensemble de vidéos exposées ici est marqué lui aussi par un renoncement à l’illusion de la profondeur et par une réflexion – déjà présente chez Miró – sur le passage d’un état à un autre et le rapport entre le mobile et l’immobile. Carolina Saquel y interroge « la manière de trouver le mouvement dans l’immobilité et le point d’arrêt dans ce qui est naturellement mobile. » *(…) Par le ralentissement ou l’accélération des images et le fondu enchaîné entre les plans, Carolina Saquel provoque un télescopage dans l’espace et dans le temps. Elle donne ainsi un caractère d’étrangeté à un paysage banal et nous propose l’expérience d’une autre temporalité.

Extrait du texte de Marie Thérèse Champesme. *Citations extraites de notes de Carolina Saquel

11_Web CAROLINA-SAQUEL-05_Web CAROLINA-SAQUEL-08_Web CAROLINA-SAQUEL-11_Web

home » Selected Exhibitions » La catastrofe es amarilla